Point Info : Situation et Avenir du Projet

Bonjour à tous,

Depuis plus de 2 mois, vous avez sûrement remarqué que mes récits avaient évolué et que je ne parlais que très peu du projet. Ainsi, il est l’heure de faire un point avec vous sur la situation actuelle.

Aujourd’hui et depuis Mi-Ocotbre, nous nous trouvons en Australie. Nous sommes rentrés séparément avec un Visa Working Holiday qui se traduit littéralement par Vacances-Travail. Grâce à celui-ci, nous pouvons travailler sur le territoire australien et c’est ce que nous faisons à l’heure actuelle. Plus de voyage, plus d’aventures extraordinaires (quoique…), nous sommes de retour au cœur de l’Occident et du modèle capitaliste. La durée de notre séjour dépendra de chacun et surtout de notre obligation de rejoindre l’INSA afin de terminer notre diplôme d’ingénieur.

Ainsi, de nombreuses questions doivent vous venir à l’esprit… Je vais donc essayer de répondre aux principales.

Pourquoi avoir pris la décision du Visa Working Holiday ?

Après 6 mois de voyage remplis d’aventures, de rencontres et d’imprévus, j’ai fait les comptes. Considérant le coûteux trek dans l’Himalaya, l’achat/revente des motos au Laos et leurs pépins mécaniques mais aussi nos dépenses en excès dues à un manque d’expérience ou de connaissances du pays… nous faisions état de 10 500€ utilisés pour 12 500€ en notre possession. L’affaire devenait compliquée car un billet pour l’Amérique du Sud coûte au minimum 1 000€ et notre liquidité ne nous le permettait pas. Ainsi, nous avons opté pour notre roue de secours australienne. Toutefois, avec 1 000€ chacun, il a fallu investir 200€ pour le billet d’avion, 300€ pour le Visa et 150€ pour l’assurance. Ce qui nous a laissé avec 350€ dans l’un des pays les plus chers du Monde.

Pourquoi s’être séparé ?

Léo avait son frère sur place alors que je souhaitais faire route seul pour améliorer mon anglais et combler mon besoin de solitude.

Que faisons-nous ?

Nous travaillons. Léo travaille pour une compagnie produisant des tomates. Pour ma part, je travaillais dans une exploitation laitière familiale où nous avions plus de 400 vaches. N’ayant plus besoin de mes services, je me suis tourné vers une nouvelle exploitation avec plus de 500 vaches. C’est en moyenne 50 heures de travail par semaine.

Quel avenir pour le projet ?

Il y aura une suite et un retour d’expérience comme promis. J’ai à l’heure actuelle d’autres idées en tête mais je n’oublie pas tous les gens qui nous ont soutenus financièrement. Aujourd’hui, j’ai enfin pu acheter un ordinateur pour me remettre au travail. Des articles continueront d’apparaître sur le site… Ne vous inquiétez pas, je ne vous abandonne pas.

Pour toutes autres questions, je vous invite à commenter cet article et je me ferai un plaisir de répondre.

Ludo.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest0Email this to someone

One thought on “Point Info : Situation et Avenir du Projet

  1. Tout d’abord je te souhaite une bonne année. Je suis heureuse que tu ais rebondi, c’est une autre expérience que ces visas. J’en ai rencontré en NZ et c’est une forme de vie simple et dure parfois. Je souhaite que cela te permette de reprendre ton circuit sous quelque forme que ce soit ! Belle aventure.
    Bises. Pascale

Répondre à Pascale Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *